03 mars 2015 ~ 0 Commentaire

L’hospitalisation et l’opération

J’ai été opérée le 18 février.

Je suis entrée à l’hôpital le 17 à 16-17h. Dure journée, on a du faire Strasbourg-Paris en une journée en voiture, histoire de pas avoir à prendre le train toute gonflée et faible pour le retour.

 

Avant l’opération

Une infirmière nous a accueillis la veille avec mes parents et nous a montré la chambre. C’était une chambre double, j’avais une voisine opérée la veille. Elle n’était presque pas gonflée !

Dîner plutôt pas bon (eh oui, la bouffe d’hôpital) ! Puis coucher. L’anesthésiste est venue me voir pour me dire qu’on me réveillerait le lendemain à 6h et que je me faisais opérer à 7h15. J’avais peur, je pouvais pas voir mes parents avant de partir pour la salle d’op. La veille de l’opération et le matin même au lever, j’ai dû me laver à la bétadine. Ca pue.

Avant l’opération, on nous donne des cachets calmants. Mon père m’a dit que lui, ça le faisait s’endormir avant même de voir la salle d’op ! Moi, j’ai vu le brancardier, la salle d’op pendant quelques minutes… Mais les cachets marchent vraiment bien, je me sentais comme sur un nuage et les brancardiers sont sympas. On se sent vraiment bien avec ces médocs, ils mettent de bonne humeur.

 

Le réveil

Trèès désagréable ! On se réveille avec le visage un peu enflé, impossible d’ouvrir la bouche… Et une sonde qui passe du nez à l’estomac; Vu que c’est une opération sanglante dans la bouche, on avale du sang et la sonde l’aspire pour éviter les vomissements. C’est vraiment très désagréable. J’ai passé l’après-midi défoncée. Je dormais, je me réveillais, je faisais des gestes pour dire bonjour à mes parents, puis je me rendormais. On m’a enlevé la sonde dans la nuit. C’est désagréable sur le moment mais ensuite on se sent libéré.

 

Les jours suivants

La nuit après l’opération était longue, je n’ai presque pas dormi. J’avais mal malgré les poches de glace sur mes joues. Le J+1 (le lendemain de l’opération) j’avais vraiment mal. Les infirmières ont refusé de me changer les poches de glaces devenues chaudes à plusieurs reprises. J’ai eu droit à un antidouleur plus fort, mais en me faisant engueuler… Idem la nuit, j’avais mal.

J’ai pu me laver assise au lavabo le lendemain de l’opération, puis prendre une vraie douche le jour suivant. Ca fait du bien !

Mes parents étaient là les après-midi (visites interdites le matin) et j’avais de la lecture. Je dormais aussi beaucoup. J’avais des perfusions assez souvent.

On dort la tête surélevée pour éviter d’avoir trop de pression sur le visage à cause de l’oedème.

Il faut essayer de se lever et de marcher assez vite, mais en étant accompagné. Ca aide à dégonfler !

L’alimentation était uniquement liquide, et pas très bonne…

Voilà pour mon hospitalisation. Bon, j’avais mal tout le temps dans les quelques jours après l’opération, mais d’autres ne sentaient rien du tout… J’ai pas eu de chance ! J’avais mal et j’étais la plus gonflée de mon étage :( Comme toutes les hospitalisations, c’est désagréable, mais pas grave. On est bien suivi.

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Jean-Marc |
Santebeauteaunaturel |
Isa Weni de la Amazonia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Uneviefaitedenuances
| Onmappelleted
| Votre Santé O Naturel